5 facteurs qui favorisent l’innovation dans les rédactions

5 facteurs qui favorisent l’innovation dans les rédactions

A l’occasion de la dernière édition du Médialab SpeedTraining, Ouest Médialab a enregistré une émission sur l’innovation dans les rédactions. Pour en débattre, Estelle Prusker, responsable des enseignements médias d’Audencia SciencesCom, recevait sur le plateau télé du MEDIACAMPUS Nicolas Becquet, Manager des supports numériques de L’Echo et Cyrille Frank, Directeur de l’ESJ Pro Paris. En voici un résumé.

1/ Un management qui soutient l’innovation

« C’est important que la direction soutienne le processus d’innovation et de transformation, qu’elle apporte les moyens et la stratégie. » – Cyrille Frank

 

« J’ai commencé tout seul il y a 8 ans puis des personnes se sont greffées au fur et à mesure et maintenant on est une équipe. I faut valoriser ceux qui essayent d’innover et apporter son soutien à ceux qui ont des idées dans la rédaction » – Nicolas Becquet

2/ La culture de l’échec et du test and learn

« La culture de l’entreprise est un facteur d’innovation important et commence par la notion de prise de risque. Un média ne peut pas innover s’il n’accepte pas de se planter. Ensuite on intègre le test and learn : on fait des choses, on mesure et on s’adapte. » – Cyrille Frank

« Je pense que cette notion de débriefing est compliquée dans les médias car on est toujours dans le projet suivant. On ne prend pas toujours le temps de savoir ce qui a fonctionné ou non. » – Nicolas Becquet 

3/ Donner les moyens

« L’innovation est un processus permanent. Il faut ménager du temps pour former les équipes et continuer à s’informer et à regarder ce qui se fait ailleurs.” – Nicolas Becquet 

“Attention aux journalistes shiva : il faut prendre en compte les contraintes de production et leur accorder une part de ce temps pour innover, être en veille, tester des choses. » – Cyrille Frank

4/ Embarquer et acculturer les gens dans le process

« Il ne faut pas que le « lab » soit décalé par rapport aux conditions de production des journalistes de la rédaction. C’est important de partir du contenu et d’embarquer ceux qui les produisent en faisant, dans la réalité des conditions de production. » – Nicolas Becquet

« La difficulté c’est de raccrocher les wagons. Lorsqu’on repense un processus, une ligne éditoriale, une maquette, un contenu, il faut embarquer le plus vite possible les producteurs de contenus opérationnels dans le processus, en amont comme en aval. » Cyrille Frank

5/ Industrialiser ce qui marche

« À l’Écho, on travaille sur un format 1 à 2 fois et après on l’industrialise. On crée un référentiel commun, une bibliothèque de formats dans laquelle les  journalistes peuvent piocher. » – Nicolas Becquet 

 

En complément :

 

The following two tabs change content below.
Mathilde Hégron

About Mathilde Hégron

Chargée de communication au cluster Ouest Médialab.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *