BtoB : à la recherche d’une nouvelle niche

BtoB : à la recherche d’une nouvelle niche

Contexte vise l’abonnement des entreprises en licence illimitée tandis que Les Echos ciblent un lectorat plus jeune avec une nouvelle offre éditoriale.

JC-Boulanger-speakerJean-Christophe Boulanger, co-fondateur de Contexte :

« Une loi peut signifier la mort d’une entreprise (ex. Nutella qui a frôlé la catastrophe avec la loi sur les huiles de palme ). Il est donc vital que l’entreprise dispose de la meilleure information possible sur les lois qui sont votées ou qui sont en projet. Contexte est le journal des politiques publiques françaises et européennes, exclusivement digital, réalisé par des experts indépendants. Avec les deux autres fondateurs, (Clémentine Forissier et Chloé Moitié) nous travaillions déjà dans un média (Euractive). Mais à la différence d’Euractive, nous avons décidé de passer au modèle payant et au niveau international. »

« Nous visons prioritairement trois grands secteurs : l’énergie, le numérique et les transports. Contexte, c’est 70% du contenu sur ces domaines, accessibles avec un paywall, avec licences illimitées depuis novembre 2014 et qui s’étalent de 1 000 à 70 000 € par an. Auparavant, nous vendions des licences individuelles qui étaient moins chères mais qui posaient problème avec un partage non négligeable des logins, etc.. La licence illimitée nous a permis d’augmenter nos tarifs de 40% sans poser de problème chez les abonnés et c’est beaucoup plus simple à gérer. »

« Aujourd’hui, nos abonnements représentent 55% de notre CA (notre objectif : 75%). Il est sont en croissance avec trois quarts d’abonnés d’entreprises et un quart d’abonnés grand public. La pub atteint 25% du CA. Contexte, c’est 14 CDI et des objectifs de CA déjà dépassés. Nous aurons 6 nouvelles recrues en 2015. »

JulieRanty-speaker copieJulie Ranty, éditrice déléguée, Les Echos :

« Les Echos vont lancer un nouveau média pour la cible 20 à 30 ans : Echos Start. Cette cible (étudiants, jeunes diplomés et jeunes actifs) a une bonne perception de la marque et de sa légitimité dans le domaine éco-entreprises. Elle représente en revanche seulement 5% de l’audience du site, mais aussi elle est la promesse des abonnements de demain ! Or, les 20-30 ans ont une problématique forte qui est l’entrée dans la vie active :
– peur de la crise “à vie” pour 33%
– 50% des jeunes embauchés changent d’entreprise dans la première année
– vision négative de l’entreprise (perte de liberté…)
– fort intérêt pour “l’ailleurs” : ¼ des jeunes veulent partir à l’étranger
– mais aussi forte envie de créer une entreprise (50% des 15-20 ans !) »

« Le projet consiste donc à raconter des belles histoires pour aider le jeune à se construire et à réussir son entrée dans la vie active, en livrant une vision sans fard de l’entreprise. On se distinguera de l’Etudiant ou de Phosphore car nous ne serons pas sur l’orientation scolaire mais juste après, sur l’orientation professionnelle. Nous allons traiter quatre grands types de projets et de rubriques : rejoindre une entreprise, entreprendre, travailler à l’étranger, continuer ses études. Pour cela, nous venons de créer une rédaction dédiée de 4 journalistes nouvellement recrutés pour lancer le média à l’automne prochain. Le lectorat est estimé 2,6 millions (20 à 30 ans) + 2 millions de prescripteurs sur lequel nous espérons 500 à 800 000 VU/mois. Le modèle repose essentiellement sur la publicité et du hors médias (cycles de conf, de prix…). »

voir le vidéo de la conférence

retour au sommaire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *